Un puzzle

tout en fertilité

Pendant des siècles, la question de la conservation et de la gestion du paysage viticole ne s’est pas posée. Chaque famille avait au moins une vigne qu’elle cultivait en dehors de son activité professionnelle, ce qui permettait aux dites familles non seulement de recevoir et de transmettre un patrimoine, mais aussi d’apporter un complément financier au foyer. Le maintien du vignoble était donc fondé sur des pratiques sociales et familiales héritées, et les pratiques culturales étaient calquées sur celle des aînés.

C’est cette transmission du savoir-faire qui a participé à la conservation d’un paysage patrimoine au cœur duquel chaque pente est découpée par un système de terrasses et de murets afin d’augmenter la surface plane et cultivable. Triangle étroit ou rectangle élargi, ces lignes forment un paysage viticole en « puzzle ». La micro parcellisation du vignoble accentue le phénomène de mosaïque.

En effet, ces parcelles découpées dans le sens de la longueur s’emboîtent par un jeu de lignes qui charpente et donne à voir le paysage traduisant tout le génie et la volonté des hommes à offrir au territoire sa vocation viticole.

 

Pin It on Pinterest

Share This