Parcelles

« traditionnelles »

Elles sont le plus souvent de petites tailles – en moyenne 50 ares – avec des pentes supérieures à 25%, parfois plus de 50%. La vigne se développe sur des terrasses au sol mince et pauvre, laissant souvent place à des affleurements rocheux. En raison de la pente, du sol (schiste délité) et des ouvrages en pierre sèche, la mécanisation est impossible dans ce type de vignoble.

Terrasses, murets en schiste, « agulles » (rigoles) et « peus de galls » (réseau pluvial) sont souvent accompagnés par des « casots » (cabane à outils), des réservoirs d’eau et quelques arbres dont les fruits (olivier, amandier, figuier …) régalent le vigneron et sa famille.

 

 

Pin It on Pinterest

Share This