À l’image de la

créativité humaine…

Le vignoble de la Côte Vermeille a la particularité de se marier avec d’autres types d’espaces (bois, maquis, oliviers…). Ce mélange offre une biodiversité abondante et reconnue (Réserves naturelles, terrains du Conservatoire du Littoral, sites Natura 2000…) ainsi qu’une appréciable richesse faunistique et floristique. Pentes abruptes, instabilité des sols schisteux et épisode climatique de type méditerranéen (Pluies rares mais violentes) ont conduit les hommes à développer une architecture en terrasses.

Construits traditionnellement en pierre sèche (schiste) trouvée à même le sol ou extraite de la roche mère, murs et murets rythment les pentes par des lignes horizontales. Ils mettent ainsi en valeur la structure du paysage et reflètent la valeur du travail de celles et ceux qui les ont façonnés et les entretiennent.

De plus, l’aménagement de ces terrasses et murets permet de contribuer à limiter l’érosion du sol en détournant horizontalement les précipitations vers les « agules » (rigoles). Lorsqu’il est considéré dans son ensemble, le réseau pluvial est appelé « peu de gall » en catalan : en effet le collecteur central et les rigoles obliques ressemblent à une patte de coq.

 

Pin It on Pinterest

Share This